Fatou Matou

L’autre petite dernière ! Nous avions promis que nous aurions un nouveau chaton avec l’arrivée du bébé. Entre la toxo et tout le reste nous avions préféré attendre un peu et finalement c’est tombé à pic ! J’avais oublié la joie que pouvait procurer un petit chaton dans une maison. Les enfants ont choisi de l’appeler Fatou comme le personnage de leur spectacle de fin d’année. Tout le monde est gaga et ça permet de faire un peu diversion… 😉 Surtout la grande soeur qui a beaucoup de mal à s’éloigner du bébé ! J’en profite pour vous montrer la petite robe cousue pendant ma grossesse. Il s’agit du modèle Milano de chez Ikatee en Liberty chéri !  Le modèle tombe super bien comme d’habitude !

fatou1 fatou2 fatou3 fatou4

Bonne journée !

Dahlia

Elle est arrivée comme un petit soleil, comme on allume la lumière dans la nuit et tout d’un coup sa petite vie nous a éclairés. Les derniers mois de la grossesse ont étés tellement teintés d’inquiétude que nous avons vécu son arrivée en pleine santé comme un grand soulagement. Et puis elle est là, comme une évidence, elle vient compléter notre famille comme si sa place avait toujours été là. Nous l’attendions, elle !

Nous nous étions préparés à beaucoup de scénarios bien plus sombres pour son arrivée, mais elle a déjoué tous les pronostiques des médecins pour notre plus grand bonheur. Nous avons compté, les jours, les semaines, les grammes… Tous ces mois suspendus aux monitorings, aux échographies, aux avis médicaux se sont envolés à la première seconde et maintenant je me demande comment j’ai pu douter de sa force ! Nous lui avions demandé d’attendre la floraison des tournesols pour venir, elle a respecté à la lettre notre requête. Je crois même qu’elle serait bien restée au chaud encore un petit peu… Je pense qu’il y aura toujours ce sentiment d’injustice en repensant à cette grossesse, comme si on m’en avait volé une partie. J’ai la chance que notre histoire se termine (ou plutôt commence) très bien, mais il faudra sans doute un peu de temps pour digérer tout ça.

L’accouchement ne s’est pas vraiment déroulé comme je l’aurais souhaité (comme beaucoup de femmes me direz vous !) mais il faut croire que l’inattendu et le lâcher prise, c’était vraiment le leitmotiv de cette grossesse. Malgré la tempête, nous avons pu préserver son arrivée qui s’est faite dans la douceur et c’est ce qui était le plus important pour nous.

Et bien sûr ce petit bébé est magnifique, elle est toute parfaite !

Dahlia1 Dahlia2

Alors maintenant place à la douceur et au bonheur de la voir grandir parmi nous…

Et une baby shower pour la route !

Je ne pensais pas faire de Baby shower cette fois. J’ai fini cette grossesse tellement épuisée par tous ces rebondissements… Mais je me suis aussi sentie très seule cette année entre les confinements et les hospitalisations, j’ai vu beaucoup plus de médecins que d’amis !

Et puis d’un coup, je me suis dit que justement, cette fois j’avais encore plus besoin de fêter cette fin de grossesse. Je me suis décidée sur un coup de tête, au dernier moment ! Nous avons donc fêté ça en tout petit comité mais c’était si doux … C’était aussi pour moi l’occasion de rassembler les bonnes ondes pour l’accouchement.

Je n’avais pas le temps ni l’énergie de préparer quoi que ce soit alors j’ai fait au plus simple, des coussins, des plaids dans l’herbe, quelques bougies, des fleurs… J’ai ressorti le « chapiteau » que j’avais cousu pendant le confinement l’année dernière, l’occasion de le tester en extérieur. J’ai juste eu envie d’une couronne de fleurs, c’était mon petit caprice pour ce jour improvisé et je n’ai pas regretté !

babyshower1 babyshower2 babyshower3 babyshower4 babyshower5 babyshower6 babyshower7 babyshower8 babyshower9 babyshower10

La mère à boire

BFC7D50D-9057-46A9-AFCA-6F7DA3F86A41

Je rêve d’eau, juste une petite gorgée d’eau. Quand j’ai la force je fais couler l’eau froide dans mes mains, sur mon visage. J’ai tellement soif. Mon corps ne veut pas de cette gorgée d’eau, ni rien d’autre d’ailleurs. Tout ressort trop vite à marée haute. J’attends le répit de la vague qui repart… et puis qui sait, un jour la marée basse. J’attends.

Quand je n’ai plus la force, ils m’aident à laver cette vague qui m’envahit trop souvent. Ils font couler l’eau sur ma nuque, dans mon dos, sur mes bras. Je ferme les yeux et imagine le meilleur spa du monde. Pour m’endormir, je pense à tous les endroits où j’ai aimé nager. Je rêve de m’immerger à nouveau, dans l’eau de la rivière, de la mer, de la piscine… celle qui voudra bien accueillir mon corps fatigué.
Dans ma chambre d’hôpital, l’eau coule de mes yeux. Et puis il y a ce petit bébé d’eau, sa petite mer(e) doit être bien agitée mais j’espère que l’eau amortit la houle que nous traversons lui et moi…

Poupées russes

B135B32C-A35F-46A3-9B27-E2F882E5647C

Ceux qui me suivent sur Instagram connaissent sans doute la nouvelle aventure quand laquelle nous nous sommes lancés. Il y a plus de 10 ans, mon amie Marie m’avait offert ces poupées russes avec un petit mot plein de promesses à l’intérieur « symbole d’une famille qui va s’agrandir ». Un mois plus tard j’étais enceinte ! Si j’avais su qu’un jour il n’y aurait pas assez de petites poupées pour représenter toute la famille !!!

Bref, nous nous sentons très chanceux d’attendre ce nouveau bébé même si les débuts sont chaotiques, voire apocalyptiques à cause de l’hyperémèse gravidique dont je souffre encore une fois…