Un an de guinguette

1anguinguette1 1anguinguette2 1anguinguette3 1anguinguette4

Voilà un an que nous avons déménagé ici, un an que notre vie a été bouleversée! Il y a eu déjà un gros changement entre le passage de la vie en plein centre ville à la vie à la campagne et puis ça été le déclencheur pour changer plein de choses… L’arrivée n’a pas été très simple car au tout début, il n’y avait ni toilettes, ni salle de bain, ni plaques, ni four. Alors forcément ça ressemblait plus à la vie au camping, avec toilettes sèches au mois de novembre! Je me souviens que c’était un peu rock n roll, le croq commençait dans sa nouvelle école le lendemain. C’était complètement fou!

Nous nous sommes installés tous les quatre dans notre chambre ce qui nous rappelait la vie dans la caravane. C’était la seule pièce terminée et puis de toute façon, il n’y avait pas d’escaliers pour monter dans les chambres à l’étage. Heureusement que je ne bossait pas, mais avec mon bébé de 6 mois ce n’était pas toujours évident de peindre des murs et déballer des cartons. Ahhhh les cartons justement! En les voyant, je me sentais comme une obèse dans un jeu de télé réalité américain, vous savez quand on montre tout ce qu’on a mangé pendant une semaine? « Maëva, voici tout ce que vous avez accumulé en 10 ans! » J’en avais la gerbe! Un tri s’est imposé, heureusement Marie Kondo est passé par là, mais le travail n’est pas encore fini même si je me suis débarrassée d’énormément de choses.

Mon homme a très vite installé une douche et des toilettes et les garçons ont pris toute l’année des bains dans des bassines, dedans, puis dehors. Ca nous rappelait aussi le camping dans le jardin. Maintenant, nous avons une grande baignoire pour tout le monde! Et puis nous avons tout fait petit à petit, les murs se sont colorés, les finitions ont avancé, la déco a trouvé sa place. Ca prend un temps fou parce que nous sommes perfectionnistes, mais chaque pas est jouissif, chaque cadre accroché, chaque carton vidé… Je me souviens du premier cours de couture, il y avait des murs de cartons, c’était le chantier, mon père coupait la faïence de la cuisine. Depuis, chaque mois, je pouvais montrer aux filles ce qui avait avancé, jusqu’à avoir une maison presque présentable (même si il n’y a toujours pas de porte dans les toilettes!).

Nous avons aussi découvert de l’intérieur un espace que nous avions imaginé. On a beau, essayer de se projeter c’est toujours différent. En vivant dans cette maison, je pense que nous avons fait les bons paris. C’est du sur-mesure. Mon homme a imaginé un espace qui nous ressemble, correspondant à notre mode de vie. Les chambres des enfants sont ouvertes, entre elles et sur l’espace de vie. Mon atelier est aussi ouvert sur le salon. Tout communique, comme nous, qui avons l’habitude d’être collés serrés…

D’un autre côté, cette nouvelle vie s’est accompagné d’autres changements. Cette nouvelle page blanche nous a donné de l’élan pour changer d’autres choses, pour aller au bout de nos convictions. Nous avons donc commencé un potager partagé, nous sommes devenus végétariens, nous avons viré le micro-ondes et la télé (on a gardé le lecteur DVD), nous avons réduit les écrans… J’ai même eu envie d’arrêter ce blog. Nous avons inventé de nouveaux rituels et encore mille petites choses qui nous rendent plus heureux chaque jour…

Cette année nous avons déployé beaucoup d’énergie pour aller aux bouts de nos rêves et pour mettre en place tous ces changements. Je me demande si l’année qui arrive nous amènera autant de changements, si nous arriveront à maintenir ce rythme… On verra bien, mais en tout cas, notre nid nous ressemble de plus en plus et même si je sais que nous avons de la chance, nous le devons aussi à toute l’énergie que nous mettons dans ce projet de vie.

28 comments to Un an de guinguette

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>