équipée pour la rentrée

La petite dernière est rentrée à l’école cette année, il a donc fallu lui faire une petite couverture et un coussin pour faire la sieste. On n’allait quand même pas lui mettre une simple couverture en polaire non ? On n’est pas des bêtes quand même ! Bon j’avoue, je me suis quand même un peu emballée sur le projet, je pensais que ce serait vite fait et j’y ai passé quelques siestes à la fin de l’été…

couverturerentree1 couverturerentree2 couverturerentree3 couverturerentree4 couverturerentree5 couverturerentree6

 Le petit gilet est aussi fait maison.

J’ai fait ces photos la semaine dernière quand il faisait encore beau et chaud, mais où est passé l’été indien ?

La couverture de Camille

Dans la clique des copines du Dimanche une naissance était annoncée pour le mois d’Avril. A l’époque, nous n’imaginions pas être confinées évidemment. Quand le confinement a commencé, nous avons vite réalisé que nous ne pourrions pas nous réunir pour faire un cadeau commun et lui faire une baby shower digne de ce nom ! Résignées mais pas découragées, nous avons réussi à rassembler tous nos voeux pour ce bébé sur une même couverture. Nous avons même réussi à accorder nos tissus à distance ce qui n’était pas une mince affaire ! J’ai donc reçu des triangles des quatre coins de la France et même quelques uns de l’autre côté de l’Atlantique et je les ai assemblés en pensant à ce petit bébé confiné. A la fin de cette drôle de période nous avons enfin pu rencontrer ce beau bébé et lui offrir ce cadeaux des bonnes fées de la couture…

couverture_camille1 couverture_camille8 couverture_camille7 couverture_camille6 couverture_camille5 couverture_camille9 couverture_camille4 couverture_camille10 couverture_camille3 couverture_camille11 couverture_camille2 couverture_camille12

Merci Mara pour les jolies photos (et ce bon shoot de bébé).

De la bliss classroom à l'école blissonnière

Il n’y a qu’un pas ! Il est grand temps de revenir sur cette grande aventure que nous avons vécu pendant le confinement : faire l’école à la maison. Je prends enfin le temps de revenir sur cette expérience si riche. J’ai délaissé ce blog très longtemps, j’ai même failli ne pas revenir. J’ai aimé le temps que cela m’a laissé mais je me suis rendue compte qu’il me manquait quelque chose… Je crois que finalement je ne suis pas prête à le laisser.

J’ai donc dû fermer la porte de ma classe un vendredi 13 et j’ai installé une petite classe dans mon pigeonnier. Les enfants ont appelé ça La petite école. Mon mari a vite appelé ça l’école Blissonnière. J’ai adoré ce nom ! C’est donc le nom de mon nouveau compte Instagram sur lequel j’ai partagé des idées et des astuces pour occuper nos chères petites têtes blondes (brunes ou rousses !) et leur faire l’école à la maison. Depuis j’ai gardé ce compte et c’est l’occasion pour moi de partager mon travail d’enseignante.

Pendant toutes ces semaines, je me suis vraiment prise au jeu et mes enfants aussi. Nous avons beaucoup aimé cette parenthèse et puis je crois qu’en tant qu’enseignante j’ai toujours eu la frustration de m’occuper des enfants des autres mais pas assez des miens. Et puis c’était l’occasion de découvrir vraiment l’IEF de l’intérieur. J’ai aimé passer ce temps avec eux, imaginer plein de choses, des activités, des situations d’apprentissages, des bricolages… Nous nous sommes vraiment amusés ! Comme en plus j’ai proposé beaucoup d’activités à mes élèves, pour une fois, j’ai pu en faire profiter mes enfants. J’étais heureuse d’être la première spectatrice de leurs progrès : voir les premiers bonhommes de ma fille, voir mon fils lire ses premières syllabes… et je ne parle même pas du printemps que nous avons vu arriver au jour le jour.

J’avais vraiment peur que le retour à l’école soit très difficile pour eux et moi et puis finalement, nous avons aussi été très heureux d’aller vers d’autres horizons, de nous ouvrir aux autres, de rencontrer des personnes différentes, de se sentir utile ailleurs. Comme beaucoup j’imagine, nous avons beaucoup cheminé pendant ces quelques mois et cela a eu (et aura) une incidence sur notre vie de famille.

Je compile donc ici quelques morceaux choisis : nous avons travaillé, parlé, lu, câliné, joué, cuisiné, bricolé, cousu, brodé, jardiné, peint, dessiné, modelé, manipulé, rangé, trié, aspiré, compté, décoré, profité ! Il ne me restera plus qu’à monter la vidéos de tout ce que j’ai filmé pendant cette période.

 confinement6 confinement8 confinement9 confinement12 confinement15 confinement14 confinement13 confinement19 confinement11 confinement21 confinement20 confinement16 confinement10 confinement18 confinement24 confinement25 confinement7 confinement27 confinement28 confinement23 confinement22 confinement26 confinement29 confinement30 confinement35 confinement34 confinement33 confinement31 confinement32 confinement5 confinement4 confinement1 confinement3 confinement2

3 ans et des fleurs

Trois ans de cette petite merveille au caractère bien trempé ! Les photos de Chloé la représentent bien : vous y voyez la malice, la tendresse et la détermination. Elle a en elle ce mélange de douceur et de force. Quand j’ai su que j’attendais une fille, j’étais évidemment très très heureuse mais j’ai aussi vite eu peur d’élever une fille dans ce monde où les hommes ont le pouvoir. Maintenant, je pense qu’elle saura se faire une place sans craindre la supériorité des hommes, ni de personne d’ailleurs ! Attention laissez passer !

frida3ans00blog frida3ans03blog frida3ans04blog frida3ans05blog frida3ans01blog frida3ans09blog frida3ans11blog frida3ans13blog frida3ans14blog frida3ans15blog

Bon anniversaire ma princesse – guerrière !

La chaise confinée / recyclée

On parle beaucoup du confinement vécu par les enfants, les personnes âgées, les parents en télétravail… Mais on parle très peu du sort réservé aux pauvres objets confinés ! Ici ils ont été quelque peu malmenés, alors comme promis, je vous livre un petit tuto pour faire la même chose.

En effet, j’ai donné une seconde vie à un tabouret mal en point et à une petite chaise défoncée en refaisant le paillage. J’ai utilisé mon stock de chutes de tissu pour faire une corde que j’ai ensuite utilisée pour remplacer la paille. Ça permet de faire du neuf avec deux éléments en fin de vie, tout en donnant un nouveau look d’enfer à votre salon. Bref, un super recyclage pour une touche bouchérouite sous votre fessier <3

chaiserecycle1

Alors pour commencer il vous faudra un bon stock de chutes de tissu. Il faut des bandes d’environ 4 cm de large. Les couleurs choisies donneront le style de votre assise. Vous me connaissez, je suis partie sur du bariolé !

chaiserecycle2

Vous prenez 3 brins, vous faites un noeud pour commencer et vous allez pouvoir commencer à tresser. Pour le début, vous pouvez l’accrocher à un fauteuil avec une épingle à nourrice. Après vous pourrez nouer la corde à un support.

chaiserecycle3 chaiserecycle4 chaiserecycle5

Quand vous arrivez au bout d’une des bandes, vous allez accrocher la suivante. Vous faites une fente aux deux extrémités. Vous introduisez la nouvelle dans la précédente et vous passer le bout de la nouvelle dans sa propre fente (en photo c’est plus clair). Vous tirez délicatement pour écraser votre noeud. Cette technique permet d’allonger les brins au fur et à mesure que vous tressez, ainsi les brins sont moins longs et s’emmêlent moins.

chaiserecycle7 chaiserecycle8 chaiserecycle9 chaiserecycle10 chaiserecycle11 chaiserecycle12 chaiserecycle13

Alors là il ne faut pas être pressé. C’était d’ailleurs une parfaite activité confinée ! Pour le tabouret j’ai fait une tresse d’environ 45m et pour la petite chaise 25m. Ça en fait des chutes de tissu !

chaiserecycle6

Pour le tissage, je me suis servie de ce tuto vidéo que j’ai trouvé clair. Et voici les photos pas à pas.

chaiserecycle14

Il faut d’abord nouer l’extrémité de la tresse dans un angle.

chaiserecycle15

Ensuite, on va toujours du dessus d’une barre vers le dessous de celle qui est en face.

chaiserecycle16

On remonte la corde à l’extérieur de la chaise, on passe sur la barre et sous la corde (vous me suivez ?). si je décide d’aller à droite, comme sur la photo, j’irai toujours à droite.

chaiserecycle17

Je passe au dessus de la barre pour aller sous la barre qui est en face (c’est à chaque fois le même principe sauf qu’on se décale d’un quart à chaque fois).

chaiserecycle18

Toujours le même principe, je reviens sur le dessus de la barre, je tourne à droite sous la corde et ainsi de suite.

chaiserecycle19 chaiserecycle21

Le tissage se fait de l’extérieur vers l’intérieur. Au fur et à mesure vous verrez l’assise se refermer. A la fin, il faut nouer le bout de la corde sur le dessous de la chaise. Vous pouvez même rentrer le noeud dans le tissage.

chaiserecycle22 chaiserecycle23

Et voilà le résultat !

chaiserecycle24chaiserecycle25

J’ai hâte de voir vos réalisations ! Si vous voulez les partager, n’hésitez pas à utiliser le #likeblisscocotte !