Workshop à la Guinguette

stage

C’est toujours particulier d’accueillir des inconnu(e)s chez nous, c’est pourtant quelque chose auquel j’ai pris goût et qui m’attire même. Par ailleurs, vous aurez compris que nous aimions les nouveaux challenges. J’avais envie de pouvoir accueillir des stages de création textile à la Guinguette. C’était un bon prétexte pour acheter une caravane et faire une extension pour y mettre les sanitaires du camping! De son côté mon homme était prêt à faire le cuistot pour ces dames midi et soir. Et hop, quelques mois plus tard, les invitations étaient lancées et les places vite prises. Cette semaine, nous avons donc vu débarquer une tripotée de filles motivées et enthousiastes…

Je trouve que c’est délicat de rencontrer des gens qui nous connaissent « virtuellement ». Même si j’essaie d’être honnête sur ce que je partage sur les réseaux, ça reste une toute petite fenêtre sur nos vies et la réalité est bien différente… Du coup, j’ai parfois peur que les gens soient déçus, mais finalement elles ont étés plutôt rassurées de voir que ma fille pleurait aussi parfois, que mon salon était en bazar, que je ratais toujours mes pannacottas… Mais bon, visiblement, cela ne les a pas empêché de rester jusqu’à la fin du stage!

Ces nouvelles rencontres me font du bien, j’imagine qu’on attire des gens qui nous ressemblent avec des centres d’intérêt communs mais c’est toujours de bonnes surprises. Et puis ces temps de création concentrés accélèrent les échanges, comme si le fait de vivre ensemble jour et nuit et de tout partager pendant quelques jours permet que la sauce prenne plus vite. Il faut dire aussi que les conditions étaient parfaites, du temps pour elles, pour créer, pouvoir se mettre les pieds sous la table pour des repas cuisinés avec soin, un petit plouf (ou une douche froide!) quand il faisait trop chaud, des apéros dans l’herbe et des soirées à papoter tout en brodant sous les micocouliers… Moi en tout cas, je suivrais bien cette formule tout l’été!

Alors ce soir la maison est bien vide et l’ambiance ressemble à une fin de colo… Il y a même le blues qui va avec puisqu’on ne sait pas quand on se reverra puisqu’on habite aux quatre coins de la France. Les filles sont reparties avec des créations plus ou moins avancées, des idées plus ou moins folles à réaliser. De mon côté, je suis comblée d’avoir pu encore une fois partager ma passion et rencontrer de si belles personnes. Les prochains stages sont déjà prévus et on pense déjà aux améliorations à apporter à notre formule!

Dix mois d'amour et de fleurs

Dix mois! Et on commence déjà à penser à son premier anniversaire qui approche… Elle fait des progrès incroyables tout en étant toujours très collée à moi! Des grands frères toujours aussi fans et pots de colle, un sommeil toujours aussi haché, bref, on ne change pas une équipe qui gagne! continue de t’épanouir ainsi jolie fleur!

10moisbiscotte1 10moisbiscotte2 10moisbiscotte3 10moisbiscotte4 10moisbiscotte5

Couronne Poppy Figue!

Le troisième sac de crèche

En ayant un troisième enfant, je me suis focalisée sur des petites choses… Je voulais instaurer une sorte d’équité utopique. Je voulais qu’ils aient chacun leur boîte à trésor, leur sac polochon, leur bol breton, leur petite gourmette… Je voulais aussi rester avec chacun d’eux la première année. Pour elle, il a fallu commencer la crèche un peu plus tôt avec très peu d’heures pour nous assurer une place à la rentrée. J’ai fini par me faire à l’idée, même si c’était pas facile pour moi de commencer l’adaptation alors que j’étais encore en congé parental. Finalement ça me laisse aussi un peu plus de temps pour les grands, je me rends compte maintenant que ce n’est pas si mal. Et puis je gardais un souvenir terrible de l’adaptation des grands à un an passé, alors que là, ça se passe beaucoup mieux… Elle ne commencera les journées complètes qu’en septembre. Par contre, je poursuis quand même mon idée d’équité ayant fait pour elle aussi un sac de crèche comme pour ses frères!

J’ai fait un sac sur le même modèle, un peu dans le même style, toujours un tissu nuage et des maisons… Par contre, je n’ai pas eu le temps de lui faire un album photo en tissu (l’équité a ses limites!) alors j’ai trouvé celui là en vide grenier pour emmener quelques photos de nous avec elle. Dans sa crèche, ils proposent aussi d’afficher quelques photos de la famille à hauteur de bébé, j’ai donc imprimé quelques photos de Mia… Et pour les étiquettes, j’ai commandé chez C mon étiquette! Vous savez tout!

creche1creche2creche3creche4creche5creche6creche7creche8creche9creche10creche11creche12creche13

Voyez comme ce petit bonbon n’a pas l’air malheureux!

Youpi mercredi #78 : fabriquer un jeu de bataille

Aujourd’hui, je vous montre une autre activité que j’avais emmené en vacances pour occuper mon grand : la fabrication d’un jeu de bataille façon Bata Waff. Pour ceux qui ne connaissent pas le jeu de base, il s’agit d’un jeu de bataille mais avec des animaux de différentes tailles. La taille des animaux correspond à un nombre de 1 à 6 et comme à la bataille, le plus grand gagne. Nous avons trouvé les cartes vierges ici et mon croq a fait les dessins. Il y en a que je trouve vraiment extraordinaires! Ensuite, je me suis occupée de les découper, de mettre un papier de couleur au dos et de les plastifier…

P1120438 P1120457P1120442 P1120448P1120439 P1120441

C’est créatif et puis ça permet de travailler aussi les ordres de grandeur l’air de rien…

Un faire-part de remariage

Dans l’avalanche de choses à faire pour un remariage, on a quand même choisi de se simplifier la vie sur certains points. Pour notre premier mariage nous avions presque tout fait nous mêmes du faire part à la déco et c’était un peu fou, avec l’âge on apprend à déléguer… Comme pour le faire-part de naissance j’ai donc fait confiance à Rosemood sauf que cette fois nous avons carrément pris un faire-part clé en main, de toutes façons il tombait pile dans notre thème!

FPremariage1 FPremariage2 FPremariage3 FPremariage4

Nous avons donc choisi le modèle Papel Picado et on a juste rempli les cases avec nos mots à nous! Encore une fois, le service était au top, ils pensent à tout ce à quoi tu ne penses pas, genre le dos de l’enveloppe en triangle et pas en trapèze si tu as un tampon à mettre… Nous avons donc encore une fois utilisé le tampon de Lili aime le nougat, d’ailleurs autour de nous, tout le monde s’en ai fait faire un! Des timbres coeur comme pour notre précédent mariage…

Je vous laisse, je retourne à mes préparatifs!